• Sylviane MANCEL-HOUATMIA a publié Les femmes de l'islam (khadija, fatima, aïcha) - marek...

    En 3 tomes - Les 3 livres retracent l'histoire de ces 3 femmes qui ont vécu avec le prophète. Khadija, sa 1ère épouse qui le laissa chercher sa voie avec tendresse et qui appuya sa quète. Fatima, sa fille qui le suivit telle son ombre depuis son enfance, le protégeant de la vindicte de l'époque. Et enfin Aïcha, sa jeune épouse pas toujours soumise qui l'aima jusqu'à la fin de ses jours et après. Je recommande cette épopée extraordinaire écrite avec beaucoup de détails, nous transportant à un siècle et une atmophère tellement différente d'aujourd'hui !

    • Lyazid DJERDANE Avec un détail important que l'auteur n'a certainement pas oublié de mentionner: c'est que Aïcha (mère des croyants),était connue en plus de sa vie pieuse,de son attachement aux directives du prophète,qu'elle était aussi très instruite avec un large savoir dans le domaine du coran,de la médecine et même de la poésie et surtout connue comme l'interprète sans erreurs de tous les hadiths retenus de mémoire par elle.A ces trois femmes célèbres il ne faut pas négliger non plus l'importance qu'avaient d'autres femmes durant l'age d'or de l'Islam.

    • Sylviane MANCEL-HOUATMIA Sa mémoire était effectivement phénoménale puisqu'elle retraça sans coup férir l'histoire du prophète ! Pourriez-vous me recommander quelques ouvrages sur les autres femmes dont vous parlez ?

    • Lyazid DJERDANE Bonjour,si j'ai pensé aux autres femmes,c'est que quoique j'ai des difficultés de comprendre l'arabe classique,étant francophone (c'est une autre histoire)je ne connais qu'un seul et unique livre complètement écrit en arabe qui porte le titre ''les femmes arabes'',celui ci est en ma possession, pour un érudit et cultivé en arabe, ce livre est un champ très vaste de connaissances sur la vie de certaines femmes arabes rendues célèbres par exemple par leur courage de guerrières,leur talent dans la poésie, et cela avant et pendant le rayonnement de l'Islam;parmi celles ci, il y en a une qui m'a beaucoup impressionné en lisant son histoire,c'est Rabia El Adawiya une des femmes pieuses de son temps J'essayerai chère Madame de traduire comme je le pourrai ce dont je comprendrai et je vous en ferai part.

    • Sylviane MANCEL-HOUATMIA Je vous en remercie. De mon côté, je taperai dans le moteur de recherche ce nom, et je verrai bien ce qui en sortira ! Tenez-moi au courant de vos traductions ! Bonne journée !

    • Claude NAPIAS Bonjour, je connais les oeuvres de Marek Halter mais je n'ai jamais rien lu de lui et là vous me donnez très envie de le faire. Si je m'en référe à sa bibliographie il a beaucoup écrit sur les femmes, et la trilogie que vous proposez me tente beaucoup,l'orient, et la femme orientale, m'intéressent beaucoup.... A propos de femmes je me permets de vous suggérer la lecture d'un livre courageux,dans un autre contexte que celui utilisé par MH, écrit par Leila Slimani : SEXE ET MENSONGES,La vie sexuelle au Maroc...surprenant, même pour moi qui pensais connaître pas mal de choses au Maghreb! Bonne fin de journée.

    • Lyazid DJERDANE Pour Sylviane: l'auteur du livre dont j'ai cité le titre ''La Femme Arabe avant et pendant l'Islam'' c'est Abdoulah Affifi,édité en 1982 à Beyrouth.Presque toutes les femmes arabes célèbres sont citées,aussi bien celles chez qui le prophète avait trouvé dés les premiers instants soutiens surtout au moment ou il n'avait personne pour l'accompagner ni le défendre,comme son épouse Khadidja fille de Khouwaled qui était à ses cotés dès la première heure.Alors qu'il était apeuré et tremblant après des premières visions de l'ange Gabriel,ne sachant quoi faire ni quoi dire,c'est Khadidja son épouse et première femme de son entourage chez qui il avait retrouvé sa quiétude et son calme en lui disant '' rassure toi,par Allah,ce que tu vois est un ange et non un diable''.Khadija c'était aussi la première femme a qui le créateur de la terre et des cieux a adressé un message par l'intermédiaire de l'ange Gabriel : ''transmet à Khadija,la Paix de la part de ton Dieu''

    • Lyazid DJERDANE Khadidja s'est éteinte 9 ans après les premières révélations laissant le prophète très attristé. Khadidja appelée aussi la mère des croyants reste une grandeur de femme.Une autre femme: Fatima fille Assad,épouse de Abi Taleb oncle du prophète et mère de Ali ben Abi Taleb,était l'héritière de Khadidja,elle était protectrice du prophète,elle n'avait peur de personne pour dire ce qu'elle pensait,fidèle à lui,elle le suivait dans sa hidjra et sa demeure était un refuge pour tous ceux qui étaient pourchassés par les khorayches ennemis jurés du prophète.Morte elle était enterrées dans ses habits en présence du prophète.Une autre femme citée par l'auteur: Rokia fille de Sif,qui avait un lien de famille avec prophète,c'était elle qui avait surpris les Korayches entrain de préparer un stratagème pour tuer le prophète et de le prévenir de ce qui se trame contre lui.Une autre femme: Asmaa fille de Aba Bakr,le compagnon du prophète cachés tous les deux...................

    • Lyazid DJERDANE ........................dans une grotte au sommet de la montagne ''Thor'' pour échapper à leurs ennemis qui les pourchassaient. Asmaa,était adolescente et courageuse: elle venait de nuit faisant un long chemin pendant trois jours,grimper jusqu'au sommet de la montagne pour approvisionner en nourriture et eau son père et le prophète.

    • Lyazid DJERDANE D'autres femmes arabes avaient elles aussi le mérite dêtre citées par l'auteur pour leur courage,leur savoir en littérature ou en poésie,comme par exemple: el Khanssa,Chayma,Saouda fille de Amara,Oum el kheir fille de el harich,Ezarga fille de ben Adi,Bakhara el halalia etc..........;;

    • Louis LESCOT Excellent écrivain et conteur, j'ai lu "Les femmes de la bible" en trois volumes!!!!!

    • Lyazid DJERDANE On dit que c'est en Andalousie que la civilisation arabo-musulmane avait atteint sa splendeur en sciences,lettres,philosophie et surtout en poésie et parmi les femmes célèbres de cette époque de l'age d'or ,il y avait une princesse arabe nommée ''Wallada'' fille du calife Oumeyade de Cordoue qui tenait le haut de la poésie sur l'amour,si bien que sa demeure princière était devenue un lieu ouvert ou se convergent toutes les idées nouvelles sur le savoir,la musique et la poésie.Ces poèmes sont chantés jusqu'à présent au Maghreb arabo-berbère qu'on appelle les chants Andalous et l'une des cantatrice qui excelle dans ce genre de mélodies c'est l'Algérienne Bheidja Rahal, pour en savoir plus sur cette princesse andalouse et ses poèmes voir le lien: www.beihdjarahal.com

Annonces Google